TRUCS DE FILLES...LES ETAPES DU MAQUILLAGE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La première étape d’un maquillage dans les règles de l’art consiste à travailler le teint :


-► appliquer une base de maquillage sur la peau sans omettre  les oreilles et le cou
-► lorsque la base a été correctement  appliquée,  réitérer l’opération avec le fond de teint en utilisant une éponge de maquillage en latex

Ne jamais utiliser un fond de teint non adapté à sa carnation afin d’éviter les marques !

Chaque peau étant unique,  le mélange de deux fonds de teint permettra de s’approcher plus précisément de la couleur spécifique de chaque peau. 

Les corrections s’effectuent au moyen de fards correcteurs :

-► pour enlever les cernes,  on utilise du jaune mélangé à du beige
-► pour les rougeurs du vert et du beige. (le vert est complémentaire du rouge)

Afin de maintenir le fond de teint tout au long de la journée,  l’application d’une poudre libre à l’aide d’une houppette est recommandée (Pour s’en souvenir de façon had hoc , penser à Teint-teint… et à sa houppette) . Cette poudre va procurer un toucher caresse et une matière  veloutée naturelle. Le teint est  prêt !


La deuxième étape va consister à magnifier le visage par l’utilisation de la couleur :


Pour les yeux, utiliser :


-► un crayon afin de définir la structure de l’œil
-► des ombres à paupières sur la paupière mobile à condition de conserver une main légère propice à une touche nuancée. (Mieux vaut faire du Turner que du Rouault)
-► un léger  trait d’eye-liner suffit parfois à donner de  la profondeur au regard, n’oublions pas qu’il constitue  non seulement le miroir de l’âme mais encore un atout glamour interactif au pouvoir quasi illimité.
-► l’application d’un mascara va intensifier le regard mais attention,  « éviter les patés pour l’épater » selon la sagesse proverbiale MyCoiff! (Pour séparer les cils en cas de surplus, utiliser un pinceau goupillon.)
-► on peut redessiner les sourcils très légèrement et avec grande application grâce à un crayon à sourcils le plus souvent de la teinte des cheveux ; ici encore, pas d’excès : éviter des sourcils dessinés trop haut, en accents circonflexes,  ou trop marqués comme s’il s’agissait du joint en plomb d’un vitrail gothique.


Les modeleurs (poudres compactes) permettent de donner du relief au visage, exemples :


-► la poudre compacte blanche pour illuminer le visage
-► la brune afin de redessiner le creux des joues sous les pommettes. Attention ! ne pas creuser exagérément les joues pour ressembler à des modèles aux molaires sacrifiées,  au risque d’obtenir un effet lugubre.
-► le blush (fard à joues) pour donner une teinte rosée, synonyme de fraicheur, d’ingénuité voire de candeur, ici encore l’excès serait à… rire et à proscrire.

 

Pour la bouche, on utilisera :

-► un crayon pour souligner le dessin des lèvres
-► le rouge à  lèvres dont la teinte se rapprochera le plus souvent de celle du crayon, ce dernier pouvant être légèrement plus foncé, dans la même tonalité.


 

Ces conseils pratiques doivent être adaptés par vos soins en fonction de votre personnalité et non en fonction des modèles photographiques imposés par l’iconographie de la mode car n’oubliez pas, les photos de personnages maquillés sont elle-même maquillées via des logiciels de retouche.

Soyez belle, soyez réelle !

 

Retour menu conseils de pro